Un Éléphant vu par 6 Aveugles

Dans un pays très lointain, six aveugles vivaient dans un village.
Un jour, ses habitants leur dirent : « Venez vite, Il y a un éléphant dans le village, aujourd’hui!»
Ils n’avaient aucune idée de ce qu’était un éléphant. Même s’ils n’étaient pas capables de le voir, ils se dirent qu’ils allaient essayer de le sentir et de le décrire. Tous allèrent donc là où l’éléphant se trouvait et chacun le toucha.
«Hé ! L’éléphant est un pilier ! », dit le premier, en touchant sa jambe.
«Oh, non ! C’est comme une corde », dit le second, en touchant sa queue.
«N’importe quoi ! C’est comme la branche épaisse d’un arbre ! », dit le troisième, en
touchant sa trompe.
Le quatrième enchaîna sans attendre : « C’est comme un grand éventail ! », en touchant son oreille.
Aussi enthousiaste et sûr de lui, le cinquième s’exclama : « C’est comme un mur énorme !», en touchant son ventre.
«On dirait une corne!» dit le sixième, en soufflant en vain, espérant qu’un son en sorte, en
touchant sa défense.
Ils commençaient à discuter et à débattre, chacun d’eux insistait sur ce qu’il croyait exact.
Ils semblaient ne pas s’entendre. Pour eux, ils avaient raison. Lorsqu’un sage, qui passait par-là, les vit argumenter entre eux, il s’arrêta et leur demanda :
«Que se passe-t-il ?»
«Nous ne pouvons pas nous mettre d’accord pour dire à quoi ressemble l’éléphant », direntils.
Chacun d’eux dit ce qu’il pensait à ce sujet. Le sage leur expliqua, calmement :
«Vous avez tous dit vrai. La raison pour laquelle ce que chacun de vous affirme est différent, c’est parce que chacun a touché une partie différente de l’animal. Oui, l’éléphant à réellement les traits que vous avez tous décrits. »
Les six aveugles s’exclamèrent « Oooh ! »
Il n’y eut plus de discussion entre eux et ils furent tous heureux d’avoir constaté que leurs réalités individuelles leur ont permis de se faire une idée d’ensemble de ce à quoi ressemble un éléphant « vu » sous tous les angles.

(Métaphore tels que pris sur le cite de Michel Pouleart: http://www.sourcedoptimisme.com/tag/metaphores/)

Cette histoire nous enseigne que chacun à sa perception de la réalité. La position où l’on se trouve par rapport au sujet, notre vision des choses, nos cadres de référence crée notre réalité.
En PNL on appel cela ¨La Carte du Monde¨ . Mais ce qu’il faut savoir est que la Carte (mape) n’est pas le monde, mais une représentation faite avec la vision de celui qui l’a produite. Donc notre opinion ou perception n’est qu’une partie de la vérité. Une autre personne avec un positionnement différent aura elle aussi une partie de la vérité.
Être capable d’écoute bienveillante et développer notre capacité de perception de la vision des autres (lire leurs carte du monde) et en faire une vision d’ensemble est une force de l’intelligence émotionnel qui pousse à la collaboration avec ses paires pour un travail commun, efficace ou chacun y trouve son compte. Ainsi on peut faire réussir notre projet commun et faire avancer le monde.

Coach Dora

Laissez un commentaire

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt